Maintenant, je suis sa préférée…

Il y a 3 semaines, la pétillante et chaleureuse Carène m’a demandé un sujet pour sa rubrique hebdomadaire : « Un vendredi/Une nouvelle ». Je lui ai proposé d’écrire sur : « Maintenant, je suis sa préférée ». Mais elle se trouvait davantage inspirée par : « Maintenant je suis son préféré » !

Nous avons donc décidé de faire ce petit jeu d’écriture et de travailler chacune une nouvelle sur à peu près le même sujet…Je suis curieuse de lire mon amie Carène…

C’est par là :

http://www.desmotsetmoi.fr/

De mon côté je vous propose cette nouvelle toute féminine…

 

Maintenant, je suis sa préférée…

Je la regarde ma chère amie et je la trouve bien changée.

Nous nous connaissons depuis si longtemps maintenant, nous avons tant partagé toutes les deux.

Elle devait avoir 24, 25 ans quand je l’ai rencontrée.

Elle était si jolie, mais elle ne le savait pas.

Avec du recul je pense même que ce manque de confiance ajoutait à son charme. Elle n’était pas de ces pétasses superficielles. Elle n’a jamais été de celles qui passent la journée à se regarder le nombril.

Non. Elle au contraire, était plutôt du genre à fuir son reflet.

Ses deux ennemis jurés étant le miroir et le pèse personne.

Même si j’aurais tendance à ajouter que son pire ennemi, finalement c’était elle même.

Au début de notre rencontre, nous passions beaucoup de temps ensemble, puis elle a commencé à avoir des doutes.

Sur son poids bien sûr, cela a toujours été le point de départ de tous ses problèmes (ou la conséquence qui sait ? c’est l’œuf ou la poule ???), puis sur elle en général. Une sorte de mal être incontrôlé et incontrôlable. Ce poids comme bouclier, ce poids comme carapace, ce poids comme alibi, ce poids qui augmentait, mais surtout dans sa tête.

Elle m’a mise de côté, sans rompre vraiment totalement, juste de temps en temps un petit « Coucou ! Je pense à toi, je ne peux te voir pour l’instant, à plus tard j’espère ! ».

Je ne l’ai jamais brusquée.

Elle a recommencé à prendre du poids, à mal aller, je l’observais de près de loin, sous toutes mes coutures, impuissante face à son désarroi.

Quand elle a eu 30 ans, j’ai vu la chenille se transformer en papillon.

Elle a rencontré son grand amour, celui qui l’aimait sans arrière pensée, sans retenue, sans a priori, juste comme elle était. Juste pour qui elle était.

C’était la première fois de sa vie qu’elle se sentait vraiment belle.

Elle m’a à nouveau laissée entrer dans son quotidien, nous étions ensemble pour le week end, les vacances, une époque formidable de bonheur partagé.

Puis sa grossesse, l’arrivée de son enfant l’ont à nouveau éloignée de moi.

Elle est comme ça ma tendre amie, changeante et infidèle, associant la fréquence de nos relations aux résultats de sa balance.

Plus elle prenait du poids, moins elle voulait me voir. Plus elle en perdait, plus elle me recherchait.

Je la regarde aujourd’hui avec beaucoup de tendresse, car je connais les chemins qu’elle a empruntés. Je connais tous les combats qu’elle a menés. Contre la vie, contre la maladie, contre les autres, les faux amants, les faux amis, et puis surtout toujours contre elle même, comme pour leur donner raison.

J’aimerais tellement qu’elle pense enfin à elle.

Elle a 40 ans et je la vois hésiter entre tout abandonner et se détester à tout jamais, ou bien accepter.

Accepter de s’aimer telle qu’elle est. Accepter de se voir enfin comme les autres peuvent la voir. Accepter qu’on puisse parler d’elle avec des mots comme « jolie », « attirante », « fatale », « sexy ». Juste accepter d’être une femme désirée pour devenir une femme désirante.

Je la connais bien ma belle amie, je sais qu’elle commence à emprunter les bons chemins. Je vais enfin pouvoir crier au monde entier : « Maintenant je suis sa préférée ».

Parce que finalement, même si elle n’a pu toujours m’assumer, c’est ce que je suis depuis 15 ans : sa petite robe noire préférée !

Une réflexion sur “Maintenant, je suis sa préférée…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s