Allo Valérie?

 

Tu vas comment ce matin ? Bof hein ? Tu pensais que tu irais mieux après.

Après avoir tout déballé, après t’être vengée. Tu avais cru Homère et pensais que la vengeance est plus douce que le miel, mais je suis certaine que tout ça te laisse finalement un gout amer.

Tu sais Valérie, je ne peux pas dire que je sois particulièrement fan de la femme que tu es. Tu n’as jamais été un exemple pour moi. A part cette superbe veste ¾ blanche que tu revêtais toi la femelle dominante le jour de ton entrée dans la cage. J’ai adoré cette veste, c’était la classe personnifiée. Du coup, depuis j’ai la même, enfin pas tout à fait, la mienne vient de chez Zara, mais avec un jean et des beaux talons, je peux t’assurer que j’assure !

Enfin bref, tout ça pour dire que je ne t’ai jamais admirée.

Mais j’avoue que ton tweet m’a fait tilter.

La Rochelle, bien sûr je connais, j’y ai vécu 31 ans, c’est ma ville, ma bataille. Et ta rivale là bas, on n’en voulait pas. Elle ne pensait qu’à s’envoler pour son perchoir parisien et se désintéressait complètement de la Belle et Rebelle. Alors oui, je te l’avoue ce jour là, tu m’a fait marrer. Puis j’ai pensé que tu devais être bien en colère pour faire ça ou sacrément libre, peut être un peu des deux.

On a toutes abusé du portable à un moment ou à un autre. Un sms envoyé à un ex après une soirée trop arrosée, un coup de fil « anonyme » à celle qui nous a remplacée… Fort heureusement je n’ai eu mon premier portable qu’à 27 ans, mais après une certaine heure, je me souviens que mes amis me le confisquaient…

Alors même si tu as du regretter ton geste après coup, en tant que femme, bien sûr que j’ai compris. Je ne t’en ai pas plus aimé par la suite, non, mais j’ai compris.

Et puis Janvier est arrivé. Putain le choc. Ton mec en photo partout avec une autre. Une plus jeune, plus mince, plus glamour, plus showbiz. Quelle horreur.

Je ne t’ai jamais aimée Valérie, mais ce jour là j’ai eu mal pour toi.

Tout le monde ne parlait que de ça.

Puis il t’a répudiée. Comme ça. Dans un claquement de doigts. Et personne n’a bougé.

Toutes ses copines à lui, soi disant des guerrières dans la bataille pour les droits de la femme, elles n’ont rien dit, elles ne t’ont pas défendue, elles ne lui ont pas claqué la porte au nez à ce goujat. Oui un homme normal qui fait ça dans mon entourage, à une de mes copines, j’appelle ça un goujat.

Rien ne t’a été épargné on dirait.

Je ne t’en ai pas aimée davantage, mais en tant que femme, je me suis sentie humiliée ; bien sûr j’ai transposé, si mon homme m’avait fait ça…

Putain mais la rage, Valérie, la lionne, les griffes, j’aurais tout sorti.

J’imagine bien sûr qu’il y a des femmes, plus fortes que je ne le suis, qui peuvent subir un tel affront et rester dans le mépris, dans l’indifférence, j’en suis incapable.

Et puis je crois aussi qu’il y a des hommes qui vous font devenir comme ça, il y a des relations qui sont complexes et où vous ne vous retrouvez plus.

Il y a deux décennies j’étais amoureuse non pas d’un président mais d’un chanteur. Ce mec me rendait complètement dingue, il me faisait faire n’importe quoi, je ne me reconnaissais plus. Comme il me faisait mal, il m’arrivait, comme toi Valérie, de vouloir me venger. Je lui ai arraché ses essuie glace en pleine tempête, je lui ai renversé tout un repas préparé pour lui sur son pare brise, je l’ai même inscrit au club Dorothée.

Ce n’était rien par rapport à la bombe que tu sembles vouloir lâcher aujourd’hui, mais c’était une autre échelle. Un autre contexte. Un autre couple.

Beaumarchais dans le Mariage de Figaro ( pas le journal hein !) disait « Quand le déshonneur est public, il faut que la vengeance le soit aussi ». Alors voilà, c’est ce que tu fais. Ton arme à toi c’est la plume, alors tu t’en sers. Et tout le monde te blâme Valérie. C’est encore toi la méchante. Ce n’est pas bien ce que tu fais, tu dois souffrir en silence, c ‘est mieux pour la morale. C’est pas bien tu sais vis à vis de lui.

Mais mon cul oui, il t’a trompée, humiliée, répudiée comme une malpropre et tu ne devrais rien dire parce que Monsieur a des responsabilités ? Mais il fallait peut être qu’il y pense avant non ?

Tu vois Valérie, je ne t’aime toujours pas, contrairement à ce que l’on pourrait penser, je ne te défends même pas, mais juste en tant que femme, juste comme ça en passant, j’ai envie de te dire que je te comprends.

7 réflexions sur “Allo Valérie?

  1. Et pourquoi se tairait elle apres tout ? Il avait qu’a y penser l’autre avant de se faire prendre (a l’objectif) la main dans le sac (avec croissants).
    Il est evident que le gout amer en bouche c’est ce qu’il va lui rester, mais pq s’en serait elle privee ? Lui, l’infame qui par un communique AFP repudie a la 1ere personne celle qui partage sa vie depuis des annees… Alors non bien sur ce n’est pas la classe personnifiee ce livre (que je vais lire bien sur et ensuite nier avoir lu…) mais l’autre n’a que ce qu’il merite au fond.
    Et moi non plus je ne suis pas tres fan de cette Valerie, mais comme toi je la comprends.

    • Ce qui m’agace le plus c’est qu’on donne toujours aux femmes le rôle des méchantes! Je ne vais pas lire ce livre, j’en ai suffisamment entendu sur la question, mais juste ça me saoule!

  2. Je ne soutiens absolument pas cette femme dans cette action que je trouve mercantile et obscène. La vengeance est inutile, bouffe ton esprit et ton temps comme la rancœur. Je ne me sens pas en tant que femme valorisée par quelqu’un qui prend les mêmes armes que les hommes : le pouvoir par la diffamation, gueuler plus fort, montrer kikalaplusgrosse. En revanche je suis ravie que ça te fasse écrire un nouveau truc, aussi chouette que d’hab.

    • Moi non plus je ne la soutiens pas et évidemment de manière consciente et intelligente je trouve que la vengeance est inutile. Même si je l’avoue mon côté espagnol m’a fait parfois déborder… En vieillissant je suis beaucoup plus tempérée… Mais je te jure Fabienne que ça me gonfle qu’on donne toujours le mauvais rôle aux femmes. C’est elle la méchante, et elle l’a bien cherché et elle doit pas faire ça ou ça, ça me met hors de moi.

  3. J’aime beaucoup ton billet, il est très bien écrit et je pense qu’elle aurait aimé le lire mais … pour moi toute cette histoire me semble orchestrée depuis le début. Elle voulait devenir 1ère dame de France, il voulait un soutien auprès des femmes … je suis persuadé qu’il n’y a jamais eu le moindre amour entre eux, seulement un arrangement qui s’est peut être certes mal terminé … En même temps, je suis en plein dans Scandal alors la fiction prends peut être le pas sur la réalité dans ma tête !! 😉

    • Je ne supporte juste pas qu’on s’en prendre toujours aux femmes alors que les hommes sont à peine traités de « Joli cœur » ils ont tous les droits et les femmes doivent juste être belles et la fermer. Ça me rend folle!

      • Oui moi aussi bien sur, mais je crois qu’elle y a trouvé son compte aussi et c’est un peu facile de déblatérer ensuite dans un livre. Mais il est évident que c’est horrible la manière dont ça s’est terminé et l’humiliation qu’elle a subi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s