La neige elle est trop molle pour moi…

IMG_5614

On a pensé que ça nous changerait. Que ça ferait du bien à tout le monde.
On a surtout pensé que ça lui ferait plaisir à lui. Notre merveille des merveilles. Notre seul enfant. Il en avait tellement envie. On n’a pas vraiment pensé aux conséquences, tout est allé très vite, il fallait se dépêcher, si ça se trouve ce ne serait même pas possible… J’aurais dans doute préféré… Ca nous a pris 5 minutes, seulement 5 petites minutes et nous n’avons pu revenir en arrière.

S’il n’était pas rentré déjeuner ce jour là. Si je lui avais dit : non ne viens pas, j’ai trop de boulot, si seulement j’avais dit non, peut être ne serais je pas là, aujourd’hui, à 2000 mètres d’altitude, à vous écrire, en regardant cette montagne qui m’oppresse et en bouffant ces Tagada qui m’engraissent. Je sais, je ne devrais pas me plaindre. Je sais il y a tant de gens qui aimeraient être à ma place. Je sais tout ça. Mais putain, je vous jure que là, présentement, avec ma mine de chien battu, j’ai l’impression d’être punie.

Seulement voilà, ce jour là j’ai dit « Oui mon amour viens déjeuner avec moi », c’est toujours chouette ces moments imprévus que l’on passe tous les deux. Imprévu, ça, c’est le moins qu’on puisse dire… De fil en aiguille, nous en sommes venus à parler des vacances de Février qui arrivaient à grands pas et du désir de notre fils de partir aux sports d’hiver (je la retiens cette pute gentille maîtresse qui lui a donné le gout du ski l’an dernier en classe de neige…), on a rigolé un bon coup, on a dit spa possible, spa pour nous, toussa. Nous c’est le soleil, la mer, un maillot, un transat, un bouquin. POINT.

On a regardé les offres pour mon Ile Maurice adorée. On a pleuré un bon coup.

On a regardé les offres pour moins loin, moins cher, genre Punta Cana. Suis retournée chercher des Kleenex. Alors on a dit, bon en même temps le ski ça change, mais c’est sûrement trop tard. Et puis surtout moi j’y connais rien là dedans, je sais à peine situer les Alpes sur une carte. J’ai regardé, les photos en finissant le stock de Kleenex. Et là l’Homme me dit : tiens je connais un truc soi disant super sympa où vont nos potes on peut appeler.

J’ai appelé. Le mec m’a dit, vous avez de la chance on vient d’avoir un désistement (tu m’étonnes !), alors on a dit oui…Les cons !

Il a fallu s’équiper, parce que je suis un peu plus riche en paréo qu’en Anorak…Alors j’ai fait mon premier voyage en Terre inconnue : Décathlon, rayon sports d’hiver… je vous jure que j’avais envie de pleurer…Mais que c’est laid, mais que ça ne me va pas, mais pas du tout… J’ai l’impression d’être la fille naturelle du bonhomme Michelin qui aurait avalé Boudha, je me sens engoncée, je peux à peine bouger et je me trouve d’un coup si jolie en maillot de bain, envolés les complexes, je suis une bombe en Bikini, arrachez moi cette parka je veux aller à la plage… Au secours, ramenez moi !

J’ai donc pris l’anorak le moins cher, le plus moche, le pantalon qu’on dirait que j’ai chié dedans, les chaussettes qui vont bien et je me suis pincée, histoire de m’assurer que je n’étais pas en plein cauchemar.

Et puis hier j’ai fait les valises…

Déjà en règle générale, je ne sais pas voyager léger, mais là.

Comment te dire… Une fois que tu as mis la combi du p’tit et les deux pantalons des grands, ben tu as déjà quasi une valise de bouclée…J’ai regardé ce que j’avais sorti sur le lit et j’ai commencé à enlever quelques trucs. Mais merde je vais pas passer la semaine en sous pull et capuche en laine bordayl ? Ah ben si… Cte galère…

J’ai commencé à pleurer en disant que c’était foutu que je n’y arriverais jamais. Mon homme a dit, tu exagères on ne part que 5 jours. Mais ce n’est pas de ma faute, tout est trop volumineux… J’ai encore enlevé deux, trois fringues et puis il a réussi mon Héros à ranger les 3 paires d’après ski, parce qu’il est super fort et que je ne me voyais pas arriver Gare de Lyon à la Jean Claude Dusse, déjà équipée de la tête aux pieds…

Ce matin je me suis pesée, j’ai admiré mes 5 kilos en moins depuis début Janvier, et puis j’ai pensé à la Raclette et dit adieu à ma balance… Départ de la maison très tôt, le cœur léger, parce que bon quand même c’est vrai on part en vacances, on est tous les 3 et ça ça n’a pas de prix. Puis nous sommes arrivés Gare de Lyon. En même temps que tout le monde. Ce monde nouveau pour moi. Avec les gros Anoraks, les skis, les grosses valises, les chiens. J’ai voulu me cultiver un peu en achetant Voici, mais j’ai eu un avant gout des remontées mécaniques avec une file d’attente de compet et j’ai laissé tomber, la mort dans l’âme. Même pas pu voir qui était en couverture…

Dans le train, j’ai compris pourquoi j’aimais tant partir à l’étranger. Les Français sont quand même des gros cons. Surtout quand ils voyagent… Entre les pétasses hyper lookées et ceux qui passent leur temps à engueuler leurs pauvres gosses, j’ai pensé que ça commençait vraiment bien ces vacances !

Enfin, arrivés à destination, le petit était vraiment super heureux. Avec mon homme on s’est regardés, il m’a tendu le dernier Kleenex… J’ai dit c’est beau la montagne, j’ai vu. Maintenant on peut partir ? Il m’a dit tu sais ça va vite passer 5 jours, allez viens on va manger une crèpe. Il sait toujours trouver les mots.

Voilà, maintenant je suis là, j’ai vidé les valises. J’ai tout rangé les produits de beauté. J’ai constaté que j’avais encore pris 10 fois trop de fringues et oublié toutes celles de mon homme à part 2 pulls, mais je te jure c’est pas de ma faute j’étais complètement déstabilisée avec ses valises de ski…

Je regarde dehors et j’angoisse. Cette immensité m’angoisse, j’arrive à peine à respirer, tout cet air pur, je suis pas habituée. Depuis que j’écris, le soleil a décliné, c’est encore pire tout ce gris. Et qu’est ce que je vais faire moi pendant 5 jours ? J’ai failli mourir en ski quand j’avais 15 ans, depuis je peux plus. Prendre les œufs pour aller manger en altitude… J’ai déjà peur sur un escabeau, alors monter à 3000 mètres : NO WAY !

Non, vraiment, je les sens bien ces vacances. D’autant que là, à l’heure où je te parle copine, mon homme claustrophobe (s’il était normal, jamais il ne m’aurait épousé non plus, faut pas déconner !) vient de m’annoncer qu’il ne pourrait pas dormir dans le lit mezzanine sous le toit et que j’allais le partager avec mon fiston.

Ah oui, elles s’annoncent vraiment bien ces vacances.
5 jours, putain, 5 jours…

10 réflexions sur “La neige elle est trop molle pour moi…

  1. Ahahaha ! Mais je te comprends tellement ! La montagne ça ne m’a jamais gagné, dame coupe la respiration, je suis au bord de la tétanie à la vue d’un tire fesses… Et les fringues de ski putain qui a inventé ça ? Un maigre, forcément, un qui a l’air classe dedans, forcément. Et pourtant comme toi j’ai semi-cédé au sirènes à Noel dernier, mais dans les Vosges, et en louant loin des pistes et finalement c’était chouette. Le seul avantage que j’aurais sur toi c’est que je n’aime pas la raclette, ni la fondue, ni en gros tout ce qui se mange en groupe en rigolant fort avec du mauvais vin. Je suis la pisse-vinaigre du repas de groupe. Bon cela dit je te souhaite de bien te marrer, enfin au moins un peu et de bronzer aussi.
    Je penserai à toi du pays des tulipes et du Gouda (mais pas fondu ça j’aime)

  2. Oh là là, qu’est-ce que je compatis! Ça me rappelle ma seule et unique virée au ski quand j’avais 12 ans! Plus jamais ça!!!! En tout cas, comme toujours, j’adore ton humour! Bonnes vacances et profites quand même un peu! 🙂

  3. Ha ha ha!!! C’est très drôle!! J aurais adoré être à ta place mais je peux imaginer que certains n’aiment pas!
    J’espère que tu t’en es sortie??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s