The house of Game of Thrones ou les Délires d’une Blonde

Imagebilletserie.jpg

L’autre soir, l’homme est rentré un peu tard alors que je regardais un épisode de Game of Thrones.

  • Tu me racontes ? me dit il, parce qu’avec toutes ces séries j’en arrive à confondre…
  • Tu exagères, il n’y en a pas tant que ça… Bon ok je te fais un petit résumé…

           » Tyrion s’est exilé. Il est accusé de meurtre et pourchassé par son frère et sa sœur, les jumeaux Brendon et Brenda. Il a réussi à s’échapper de prison grâce au plan qu’il avait de tatoué dans le dos, mais il cherche à entrer en contact avec Olivia Pope, la seule à pouvoir le faire acquitter.

Après  4 jours planqué dans le garage des garçons avec José, puis 5 jours de cavale, il arrive enfin à Wisteria Lane et décide de se rendre directement au bar du centre ville, le Central Perk, afin de rencontrer Nicolas Brody, fraichement débarqué d’Afghanistan . Un homme le bouscule dans l’entrée en hurlant à sa compagne : « Mais Rachel, on avait rompu ! ». Tyrion pénètre dans le bar, il distingue un homme au comptoir, coiffé d’un magnifique Borsalino, l’homme sirote un whisky et semble fumer son énième cigarette, à en juger par les mégots qui s’amoncèlent dans son cendrier. Tyrion se remémore tous les noms de code avant de l’aborder:

  • Bonjour, vous êtes le Docteur Mamour?
  • Non, je suis Dan Draper, publicitaire
  • Je suis Mister Big, j’ai rendez vous avec Carrie Bradshaw, vous savez où je peux la trouver ?
  • Mister Big dites vous ?…

L’homme, dubitatif toise Tyrion, quand un grand Moustachu débarque de nulle part et lui saute dessus :

  • Jacky mon ami, comment va ta femme ?
  • Joséphine ? Oh toujours un ange…
  • Je t’offre un verre ?
  • Non merci, un Lannister paye toujours ses dettes !
  • Allez triquons à la santé de Franck Underwwod, notre nouveau président !
  • Je ne peux pas boire tu sais, le royaume de Walnut Grove est en deuil depuis que Marie a perdu la vue !
  • Mais c’est terrible, tu aurais du l’emmener au Memorial Grey Sloan Hospital, j’ai un ami docteur, un peu accro à la Vicodine, mais qui pose des diagnostics comme personne
  • J’aurais aimé tu sais, mais cela a été si soudain que même Dexter n’a pas eu le temps de faire de prélèvement sanguin…
  • J’aurais vraiment voulu t’aider Tyrion mais j’ai le B613 à mes trousses, je ne peux pas trainer ici. Si tu me cherches, je suis au Mistral. J’ai rendez vous avec Roy la Poutre pour un plan à 3.
  • Mais, Sue Ellen tu es ivre ? »

Voilà. Tu vois t’as pas loupé grand chose. Après, Walter White est entré, il a dit « Winter is coming » et tout le monde est mort, t’as compris ?

Euh…Oui, mais je vais quand même me faire un petit replay…

 

4 réflexions sur “The house of Game of Thrones ou les Délires d’une Blonde

  1. Mettre Joséphine au milieu de cet aréopage, c’est comme inviter Patrick Sebastien aux enfants du rock, un blasphème ! Mon diagnostic : tu es au bord du pétage de plomb. Ma prescription : un ou deux épisodes de l’excellente série anglaise Broadchurch (saison 1 et 2) chaque soir de la semaine et la mini-série Hit & Miss pour le week-end.

    • Justement, je trouvais ça drôle de mettre Joséphine pour montrer le tel décalage des séries françaises (même si ça a tendance à changer) par rapport aux US… Là bas une personne de petite taille, devient un héros absolu (perso mon préféré dans la série) et sexy; en France… Ben c’est ridicule!
      Broadchurch…Je sais que c’est bien mais disons que le sujet est mon pire cauchemar…Suis déja cinglée je ne veux pas en rajouter!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s