La soupe à la grimace

Depuis quelques temps, j’ai l’impression d’être l’héroïne d’une émission de télé, non pas que je sois devenue mégalo, non, tu sais bien que je l’étais déjà, mais juste cette sensation d’être l’invitée permanente de Koh Lanta ou Ford Boyard. Mais avec des épreuves inédites et particulières, des épreuves juste pour moi. Des trucs insurmontables…

  • laver du linge sans le faire rétrécir, c’est à dire en respectant scrupuleusement les températures indiquées sur les petites étiquettes
  • faire mes courses et acheter des gâteaux sans risquer de faire mourir mon fils allergique aux fruits à coques
  • espionner par dessus son épaule les sms de ma voisine dans le métro
  • lire et surtout écrire mes sms sans craindre l’incident diplomatique du « A très bite »
  • m’apercevoir que j’ai du poil au menton avant qu’on ne me le fasse remarquer
  • me mettre du vernis à ongles. Le soir (2 épreuves en 1)
  • aller dans un resto tamisé et passer une vraie commande au serveur au lieu de se contenter de « La même chose » après avoir laissé parler la personne qui m’accompagne
  • ne pas être tentée d’utiliser l’ipad en guise de téléphone
  • éplucher et couper des légumes sans me couper les doigts
  • me maquiller sereine avec la lumière de la salle de bains sans craindre de me retrouver sur scène. Chez Michou
  • accrocher mon soutien gorge dans la pénombre
  • faire de la pâtisserie et respecter la recette au gramme près
  • Lire. Le soir. Dans mon lit. (3 épreuves en 1)
  • maîtriser ces putains de bras qui s’allongent de jour en jour…

Oh je te vois, toi la trentenaire, te marrer et te moquer comme le fait ma frangine… Mais un jour, comme moi, tu auras 44 ans et tu prendras rendez vous chez l’ophtalmo.

Toi aussi tu l’entendras te dire :

« Ce n’est rien Madame, vous être une jeune presbyte »

Toi aussi tu ravaleras ta blague à la con pour dégainer un simple

« Combien je vous dois Docteur ? »

Et quand il te serrera la main, le sourire aux lèvres en te disant :

« Il faut vous y faire, d’ici quelques temps vous ne pourrez plus manger de soupe sans vos lunettes », alors toi aussi tu penseras :

Je ne mangerai plus de soupe, Connard.

 

5 réflexions sur “La soupe à la grimace

  1. Je souffre de ce mal depuis 4 ans, j’en ai passé 3 à faire semblant et puis cet été bas les masques, coming out, enfer et damnation, j’ai sorti les lunettes partout. J’ai tout de même beaucoup moins mal à la tête mais bon certes on m’appelle Madame…

  2. Moi je suis myope et j’ai 35 ans. J’ai longtemps cru que ça allait passé et que j avais pas besoin de lunettes (qu est ce que tu veux, je dois être un peu naïve 😉 ) mais bon visiblement ça marche pas comme ça. Je l’ai réalisé un jour au beau milieu du supermarché. J’ étais a la recherche de mon homme dans les rayons et, comment te dire, tout le monde était flou, heureusement c’est lui qui m’a trouvé 😉 Alors courage, on s y fait 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s