Pas dodo

48H Je l’ai laissé il y a 48H, à bout de nerfs ; lessivée, fatiguée, pas du tout libérée, délivrée, non pas du tout. Un mois que je me bats avec le sommeil de mon fils, un mois qu’il gagne et qu’il emporte le mien dans son sillage. J’ai tout tenté. J’ai commencé par le médecin traitant…